Les panneaux photovoltaïques, un choix d’avenir bénéfique à tous

Qui n’a jamais entendu dire que les panneaux photovoltaïques seraient inutiles dans certaines régions insuffisamment ensoleillées ? Ou que ces mêmes panneaux ne seraient pas recyclables ? …Autant d’idées reçues, contre lesquelles on peut avancer des faits connus et reconnus de tous.

 

L’engagement écologique peut-il être bénéfique sur un plan économique ?

Le développement durable et de manière plus générale l’écologie apparaissent aujourd’hui non plus comme des options possibles mais comme des nécessités. En la matière, de nombreuses idées reçues existent. On se souvient de l’image d’Epinal, qui représentait les défenseurs de l’écologie, dans les années 1960 et 1970, comme de doux rêveurs promis à l’élevage de chèvres sur le plateau du Larzac.

Aujourd’hui si cette image peut prêter à sourire, d’autres préjugés existent encore en matière d’écologie.  On présente souvent les ambitions vertes comme des solutions coûteuses. L’autoproduction d’électricité, associée ou non à l’optimisation de la consommation énergétique assurée par la box Full Home Energy, atteste du contraire. L’objectif écologique (privilégier les énergies renouvelables aux énergies fossiles en installant notamment des panneaux photovoltaïques) implique la poursuite d’un objectif économique ambitieux : l’auto consommation.

Bien d’autres préjugés existent, notamment en ce qui concerne ces panneaux photovoltaïques.

Les panneaux photovoltaïques, un support écologique et recyclable

 

Ainsi lit-on ou entend-on ici et là, que si les panneaux photovoltaïques garantissent de produire de l’électricité de manière écologique et sans nuisance pour l’environnement, ces mêmes panneaux ne seraient pas recyclables.

Et pourtant, la réalité démontre le contraire. En effet 75 % des panneaux photovoltaïques sont composés de verre, un matériau recyclable à 100 %.  La cellule photovoltaïque elle-même, le plus souvent à base de silicium, pourra être ré-utilisée jusqu’à 4 fois. Les conducteurs du panneau (or, aluminium, argent, …) seront eux-aussi réutilisables et réutilisés, alors que le plastique contenu dans les panneaux photovoltaïques sera recyclé en granules ou sera, à son tour, utilisé comme source pour la production énergétique.

On comprend donc bien que ces panneaux photovoltaïques sont réutilisables et recyclables.

 

Les panneaux photovoltaïques, le choix efficace pour espérer l’autoproduction électrique

 

En argumentant face à chacune de ces idées reçues liées au développement durable et aux préoccupations environnementales, on comprend mieux les atouts de ces actions vertes, qui n’ont pas à rougir de la comparaison avec des voies plus traditionnelles.  

Ainsi, sur un plan individuel comme à titre collectif, l’investissement dans l’installation de panneaux photovoltaïques peut être un choix bénéfique sur un plan économique. Auto-production et autoconsommation électrique représentent une baisse conséquente de la facture énergétique d’un ménage ou d’une collectivité.

Personne ne remet en cause l’importance de l’énergie solaire dans le développement nécessaire des énergies dites renouvelables. Le choix du photovoltaïque participe donc activement à la transition énergétique et au développement raisonné de nos économies.

Enfin, comme nous l’avons vu ci-dessus, les panneaux photovoltaïques peuvent être recyclés et/ou réutilisés, et la filière du traitement de ces éléments usagés est déjà organisée et structurée sous l’égide d’un éco-organisme agréé par l’Etat : PV Cycle France.

 

Le choix de l’énergie solaire, et donc l’installation de panneaux photovoltaïques, reste donc une des voies à privilégier pour s’engager fortement dans une action écologique et de développement durable d’une part, mais aussi pour espérer des retombées purement économiques d’autre part. Ces économies pourront même être optimisées en associant cette décision à l’installation de la box FHE.


Et vous, êtes-vous aussi confrontés à des idées reçues de ce genre ?