L’autoconsommation et FHE, plus qu’une solution une réponse globale à une tendance

Si le succès des solutions FHE peut s’expliquer par l’audace et le courage de ses fondateurs, il peut aussi s’appuyer sur les attentes de la société dans son ensemble.

Sur le fond aussi, FHE est tendance et à la pointe des attentes

Si nous avons souligné l’histoire passionnante de FHE et la réussite de la concrétisation de nos ambitions en quelques années, force est de constater que Full Home Energy répond aux attentes les plus fortes des citoyens et des autorités. Sur la forme comme sur le fond, les solutions pour atteindre l’autoconsommation électrique s’inscrivent dans cette « révolution » qui caractérise notre époque.

N’est-ce pas cette démarche audacieuse, caractéristique de FHE, qui est vantée par le président de la République, Emmanuel Macron ? Ce dernier soulignait que l’esprit « start-up » devait présider aux évolutions de notre société : "En quelques mois, on change les usages et on crée des innovations qui n'étaient pas possibles naguère. On efface les frontières (…). Ce bouleversement, c'est cela l'esprit start-up". Et pour définir cet état d’esprit, le président de la république soulignait : « "C'est le courage d'aller vers des plaines inexplorées, c'est l'audace,(…) »

De l’audace et l’ambition de défricher de nouveaux domaines d’activité voilà un beau résumé de ces années de développement de FHE. Si la solution FHE correspond à la forme préconisée pour innover et anticiper les évolutions de demain, nos solutions d’autoconsommation électrique apportent également une solution adaptée sur le fond.

 

L’autoconsommation électrique, une ambition mise en avant par … Nicolas Hulot

Si l’autoconsommation reste un des objectifs affichés par les solutions FHE, elle fait également partie des préconisations de l’actuel Ministre de la Transition écologique et Solidaire, Nicolas Hulot. Dans le cadre de son plan de lutte contre le réchauffement climatique, l’ancien présentateur TV a en effet souligné l’intérêt de produire et de consommer sa propre énergie, que ce soit à titre individuel ou collectif. Sans entrer dans le détail des incitations à venir pour promouvoir l’autoconsommation, le ministre a expliqué :

C’est une demande forte avec une tendance faible ; on va essayer de concilier les deux

C’est donc l’esprit et l’ambition de FHE, qui sont ainsi reconnus comme porteur d’avenir. Après avoir indiqué que « 14.000 foyers français consomment aujourd’hui leur propre énergie" et que « 350.000 producteurs individuels revendent leur électricité à EDF », le ministre a indiqué vouloir s’inspirer des expériences déjà menées. Les solutions FHE, combinées à l’installation d’une centrale photovoltaïque, feront alors partie de ces sources d’inspiration.

Dans la forme comme sur le fond, FHE s’impose comme un acteur de cette transformation de nos sociétés, de quoi poursuivre encore la belle histoire commencée il y a quelques années maintenant.